A propos de l'AADFI   

Missions & Objectives

History

La toute première réunion des Directeurs des banques nationales africaines de développement s’est tenue en août 1969 à Freetown en République de Sierra Léone. Convoquée par la direction de la Banque Africaine de Développement (BAD), cette rencontre avait pour but de connaître leurs propositions sur les moyens de renforcer la coopération entre les Institutions de Financement du Développement en Afrique.

D’autres réunions ont eu lieu à Abidjan en mai 1970 et ont rassemblé des représentants des banques de développement de 23 pays africains et des délégués d’institutions régionales telles que la Banque de développement de l’Afrique orientale et l’Union Africaine et Malgache des Banques de Développement. Des représentants de diverses banques internationales et d’autres institutions financières ont également assisté à cette réunion qui a examiné un large éventail de questions relatives à l’organisation, à la gestion et à la mobilisation des ressources des banques nationales de développement.

Le résultat d’une réunion tenue à Abidjan du 4 au 7 mars 1975 a été la création de l’Association des institutions africaines de financement du développement (AADFI) sous les auspices de la Banque africaine de développement. La création de l’Association répond à la nécessité d’une coordination continentale et d’une solidarité économique. L’assemblée inaugurale tenue à Abidjan a mis en place un comité de liaison chargé d’élaborer et de finaliser les instruments juridiques de l’Association. Celles-ci ont été adoptées par la première assemblée générale de l’Association, convoquée à cet effet à Dakar, au Sénégal, les 2 et 3 mai.

Objectives

- Promouvoir le développement économique et social en Afrique à travers la coopération entre les banques et institutions financières
- Stimuler la coopération pour le financement du développement économique et social
- Mettre en place parmi ses membres un mécanisme d’échange systématique d’informations
- Accélérer le processus d’intégration économique dans la région africaine
- Encourager la réalisation d’études portant sur des problèmes d’intérêt commun
   

Activités

Les principales activités de l’AADFI sont la fourniture d’informations et de formation sur les techniques bancaires et financières ainsi que des conseils en matière de politique de développement aux banquiers africains et aux agents financiers.


  • Formation
  • Information
  • Coopération
"Formation et développement des agents de développement". Considérée comme une priorité absolue pour la mise en œuvre efficace d’une activité économique viable à long terme, la formation reçoit une attention particulière chaque année dans le cadre du programme d’activités de l’AADFI. Du Centre de formation de la BAD, de l’EDI (Institut de développement économique) de la Banque mondiale, de l’ONUDI et de FINAFRICA.Toutes ces institutions comprennent parfaitement l’objectif fondamental des séminaires, qui est d’aider les participants à améliorer la qualité de leurs recommandations et de leurs décisions, En ce qui concerne la sélection et le financement des projets. Les séminaires sont organisés en anglais et en français.
   
Les cours de l’AADFI sont présentés sous la forme de modules interdépendants classés en fonction des groupes cibles, du mode de formation et des sujets traités.

En 1985, l’Association a lancé un programme de formation de cinq ans couvrant la période 1985-1989. Son objectif était de former 3000 agents bancaires de développement. L’accent a cependant été mis sur une approche plus pragmatique de l’étude des contraintes entravant la croissance des banques de développement. C’est pourquoi le Secrétariat de l’Association a entrepris une vaste consultation avec les institutions membres afin d’élaborer des programmes de formation annuels qui répondent pleinement aux aspirations profondes des membres de l’AADFI.

Les directeurs exécutifs, les agents des aînés, les spécialistes, les techniciens de la Banque et les promoteurs de PME-PMI à tous les niveaux de responsabilité participent activement au programme de formation de l’AADFI. Cette option est justifiée en partie par le désir d’offrir à tous les agents d’une même banque la possibilité de bénéficier de l’innovation et de l’expérience acquise lors des sessions de formation et des tables rondes. Une autre explication est le fait que les responsables de ces institutions sont convaincus que la formation peut largement contribuer à la compréhension des réalités économiques et sociopolitiques du continent. Par exemple, il convient de noter que la maîtrise du secteur informel et la mobilisation de ressources financières sont des solutions pertinentes au problème de la réhabilitation de nos économies nationales.
Les caractéristiques positives de la formation de l’AADFI

Depuis 2002, les institutions bancaires centrales en Afrique ont envoyé des candidats et des observateurs aux activités de l’AADFI. Ceci est une indication de l’intérêt positif et de la relation continue des banques centrales dans les affaires des IFD nationales. Par exemple, 10 cadres supérieurs de 5 banques centrales ont participé à l’AADFI Avril 2003 Atelier sur les meilleures pratiques de DFI, qui a eu lieu à Nairobi. De même, les délégués des banques centrales et des banques commerciales ont participé aux ateliers tenus à Johannesburg pour les PDG des DFI sur les thèmes «Gestion du changement dans les IFD» et «Cadre logique comme outil de gestion de projet».
L’AADFI publie généralement les documents suivants:

- Un bulletin d’information trimestriel contenant des nouvelles de l’Association et des renseignements généraux susceptibles d’intéresser les institutions membres;
- Une revue ‹‹ FINANCES ET DéVELOPPEMENT EN AFRIQUE ››, publiée deux fois par an, regroupe des articles écrits par des personnalités du monde économique et financier,
- Rapports sur les séminaires et tables rondes de l’AADFI;
- Un répertoire fournissant des informations descriptives sur les institutions membres; Stratégies de l’AADFI: Un document sur les besoins et les potentialités des banques dans les domaines du financement du développement, de l’information et de la formation.
- Un rapport annuel d’activités.
- Une brochure d’information annuelle de l’Assemblée générale ordinaire.
- Une brochure sur l’Association.

En outre, l’AADFI est en train d’établir une banque de données à son siège. Cette banque contiendra des données financières, commerciales et techniques destinées à aider les membres de l’Association dans leur prise de décision. Les consultations ont atteint un stade avancé en ce qui concerne la création, en collaboration avec des institutions de développement appropriées, de deux autres organismes affiliés:

(a) Un Institut Africain de Banque de Développement
(b) Une équipe de consultants en projets et en programmes.
Dans le but de promouvoir l’échange d’expériences et d’informations sur la mise en œuvre de projets et de nouvelles formes de coopération institutionnelle et technique, l’AADFI maintient une étroite collaboration avec des organisations internationales et des agences de coopération comme l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (ONUDI) et l’Institut de développement économique de la Banque mondiale, ainsi qu’avec des organismes régionaux tels que l’Union africaine, la Banque africaine de développement, la Commission économique pour l’Afrique (CEA), l’Association des banques centrales africaines, le NEPAD et d’autres organisations nationales et internationales .

L’Association est membre de la Fédération mondiale des institutions de financement du développement. En outre, il entretient d’excellentes relations avec d’autres associations de banques de développement telles que l’Association des institutions de financement du développement de l’Amérique latine (ALIDE), l’Association des institutions de financement du développement d’Asie et du Pacifique (ADFIAP), l’Union africaine et la Mauricienne des Banques de Développement (UAMBD), l’Association des institutions de financement du développement régional et sous-régional en Afrique de l’Ouest, l’Association africaine de crédit agricole régional (AFRACA), l’Assemblée mondiale des petites et moyennes entreprises (WASME).

L’Association coopère également avec des centres universitaires et des instituts de recherche, tels que le Centre de planification des projets de l’Université de Bradford (Royaume-Uni); Le Centre pour le développement de la comptabilité internationale, University of Texas, USA; L’Institut de droit international, Georgetown University, états-Unis; La World Social Prospects Association, la Suisse, le Centre International de Formation pour la Profession Bancaire (CIFPB), le Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres (CAMPC).
Organisation

L’Association est composée d’une Assemblée Générale, d’un Comité Exécutif et d’un Secrétariat Général.

L’Assemblée générale est l’organe suprême chargé d’établir les politiques, de fixer les règles et les règles organisationnelles nécessaires. L’Assemblée générale tient ses réunions ordinaires une fois par an dans un pays africain ou autre où ses membres sont situés.
Conformément aux lois de l’Association, des assemblées extraordinaires peuvent également être convoquées. L’Assemblée générale comprend tous les membres de l’ Association.


Le Comité exécutif is responsible for conducting the Association’s activities and for supervising the General Secretariat. It comprises the Bureau, composed of the Chairman and two Vice-Chairmen. Five members representing the five sub-regions of the Continent as defined by the UN Economic Commission for Africa or as may be determined from time to time by the General Assembly; and a member elected by the Special and Honorary members.

The General Secretariat est responsable de la conduite des activités de l’Association et de la supervision du Secrétariat Général. Il comprend le Bureau, composé du Président et de deux Vice-Présidents; Cinq membres représentant les cinq sous-régions du continent telles qu’elles sont définies par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique ou déterminées de temps à autre par l’Assemblée générale. Il comprend un représentant des membres spéciaux et honoraires. Tous les membres du Comité exécutif sont élus par l’Assemblée générale.

La liste suivante illustre la crème de banquiers de développement africains chevronnés et renommés qui ont successivement servi l’Association en tant que présidents de l’Association et du Comité exécutif. Ils comprennent Messieurs:
1. A. Daubrey (Côte d’Ivoire, 1975-78)

MR PATRICK DLAMINI
(South Africa, Since 2015)
AADFI CHAIRMAN

2. M. Matu-Wamae (1978-79)
3. René Amichia (Côte d’Ivoire, 1979-86)
4. J. Bentum-Williams (Ghana, 1986-90)
5. M. Aissaoui (Morocco, 1990-94)
6. Alhaji S.Y. Kasimu (Nigeria, 1994-96)
7. G. Mumba (Zambia, 1996-2003)
8. Sir Remi Omotoso (Nigeria, 2003-2004)
9. Mr Victor J. Nembelessini-Silué (Côte d’Ivoire, 2005-2007)
10. Mr Geoffrey Qhena (South Africa, 2007 - 2011)
11. Mr Peter M. Noni (Tanzania, 2011 - 2015)
12. Mr Patrick Dlamini (South Africa, Since 2015)

Lors de sa dernière réunion tenue en mai 2015 à Abidjan, en République de Côte d’Ivoire, l’Assemblée générale a pris note de la composition du Comité exécutif de l’Association:

THE BUREAU
TITLES NAMES

DATE OF ELECTION

 Chairman Mr. Patrick Dlamini (South Africa)

2015

 1st Vice-Chairman  Mr. Eugene N’DA Kassi (Cote d’Ivoire)

2015

 2nd Vice-Chairman Mr. Tariq Sijilmassi (Morocco)

2014

REGIONAL REPRESENTATIVES

 SOUTHERN AFRICA
Representative Mr. Dumisani J. Msibi (Swaziland)

2014

Alternate Mr. Thabo Thamane (Botswana)

2014

 CENTRAL AFRICA
Representative Mr. Constantin Mbengele Kwete Thamuk (D. R. Congo)

2013

Alternate Mr. Audace Bukuru (Burundi)

2015

 EAST AFRICA
 Representative Mr. Esayas Bahre (Ethiopia)

2014

Alternate Mr. Alex Kanyankole (Rwanda)

2014

 NORTH AFRICA
 Representative Vacant

 

Alternate Vacant

 

 WEST AFRICA
 Representative Mr. Zac Bentum (Ghana)

2015

Alternate Mrs. Gloria Menjor (Liberia)

2015

REPRESENTATIVE OF SPECIAL AND HONORARY MEMBERS

Representative Mrs. Vivienne Yeda Apopo (Uganda)

2014

Alternate Mrs. Ayao Yaovi Pierre Sedjro (Niger)

2014

381 visits, 19 today, 13169 pages